Le professionel belge de l’événementiel est confiant

Le secteur a besoin de données

Les études d'impact menées par le centre de recherche KdG en pleine crise de corona ont révélé que le secteur de l'événementiel s'était contracté, probablement de 30 %. Avec seulement environ 3 200 entreprises opérant dans ce secteur dans notre pays en 2018, cette évolution était alarmante. "Nous sommes donc satisfaits de ces 251 participants à l'enquête. Ce n'est certainement pas évident vu la taille de ce secteur", souligne le chercheur Yves Van Handenhove. "Cette réponse confirme également que les professionnels de l'événementiel considèrent que le besoin de données sur leur secteur est important."

Événements centraux à l'élaboration des politiques

84 % des professionnels qui ont participé à cette enquête en janvier 2023 ont indiqué qu'au moins la moitié de leur chiffre d'affaires annuel provient de l'organisation ou de la facilitation d'événements. Il convient également de noter qu'environ un tiers d'entre eux sont des organisateurs, un tiers sont des fournisseurs et un tiers travaillent pour une autorité (locale). "On oublie souvent que les villes et les municipalités constituent une part importante du secteur de l'événementiel. Dans de plus en plus de autorités locales, on assiste à la mise en place d'un service spécifique pour l'organisation et la facilitation des événements. Et c'est une bonne chose", déclare Van Handenhove. "Auparavant, ces tâches étaient (trop) souvent morcelées dans (trop) de départements différents (culture, sports, jeunesse, économie locale…). Les données et les informations manquaient, ainsi qu’une politique et une vision pour les événements. Mais cette situation est heureusement en train de changer. 47 % des autorités (locales) de cette enquête indiquent que les budgets totaux de leur organisation pour l'organisation et le soutien des événements en 2023 resteront à peu près les mêmes que les budgets de 2022, malgré les nombreuses économies. A peine 26 % indiquent que ces budgets seront réduits".

Inquiétudes concernant l’augmentation des coûts

Toutefois, l'augmentation des coûts et des mesures est préoccupante. 81 % craignent que l'augmentation des prix de l'énergie influence les activités de leur organisation d'ici 2023. 80 % s'inquiètent de l'impact de la hausse des prix d'achat et 63 % de la hausse des coûts de programmation. Il est également frappant de constater que 50 % considèrent le renforcement des mesures environnementales et 45 % le renforcement des mesures de sécurité comme des facteurs déterminants pour l'organisation de leurs activités dans l'année à venir. Les autorités (locaux) en particulier s'en inquiètent. Les inquiétudes liées à la hausse des coûts du personnel empêchent également 74 % des professionnels de notre pays de dormir. 62 % craignent même que le fait de trouver du bon personnel ait un impact négatif sur leurs activités. Et ceci est vrai pour 70 % des organisateurs et des fournisseurs. Parmi les autorités (locales), seules 46 % s'en inquiètent.

Augmentation de la demande de personnel

16% geeft aan dat het aantal personeelsleden het afgelopen jaar is afgenomen in hun organisatie. Bij 25% is dat aantal dan weer gestegen. Bij de organisatoren was deze stijging met 41% het sterkst. Bij 71% van de (lokale) overheden was dat ongeveer gelijk gebleven. De samenwerking met vaste freelancers kent ook een daling in meer dan 15% van de organisaties, maar bij 28% is er een stijging. Ook hier is de stijging het grootst bij de organisatoren, met meer dan 35%. En dat is hoopvol.

16 % indiquent que le nombre d'employés a diminué dans leur organisation au cours de l'année écoulée. Pour 25 %, ce chiffre a ensuite augmenté. Parmi les organisateurs, cette augmentation est la plus forte (41 %). Pour 71 % des autorités (locales), c'est à peu près la même chose. La coopération avec les freelances permanents a également connu une diminution dans plus de 15 % des organisations, mais une augmentation dans 28 %. Là encore, c'est parmi les organisateurs que l'augmentation est la plus forte, avec plus de 35 %. Et cela donne de l'espoir.

Confiance en l'avenir

Avec une note moyenne de 7,5 sur 10, les professionnels de l'événementiel expriment leur confiance dans un avenir positif pour l'organisation ou le service dans lequel ils travaillent. Avec une note de 8 sur 10, ils expriment même leur confiance dans un avenir positif pour eux au sein de cette organisation. Il s'agit même d'un score plus élevé que les 6,3 sur 10 donnés par les visiteurs d'événements lorsque le centre de recherche KdG a sondé la confiance du public à la fin de 2022.

Malgré les inquiétudes concernant l’augmentation des coûts et la demande de personnel dans un secteur où la pénurie de main-d'œuvre est plus que jamais aiguë, la majorité des professionnels belges de l'événementiel se disent confiants dans une année 2023 positive. Il faut donc espérer que, grâce à cet état d'esprit et aux augmentations de revenus et de budgets attendues dans de nombreuses organisations et services l'année prochaine, l'offre sera suffisante pour répondre à la demande croissante d'événements.

Pour plus d'informations, contactez :

Christine Merckx | cheffe du centre de recherche | christine.merckx@kdg.be |0473 69 21 84 ou Yves Van Handenhove | chercheur | yves.vanhandenhove@kdg.be |0495 62 87 88

Études d'impact périodiques secteur événementiel

Le centre de recherche réalise chaque année une enquête sur le secteur belge des événements, en cartographiant l'offre et la demande d'événements. Les résultats de ce baromètre sectoriel sont basés sur une enquête menée en janvier 2023 auprès de 251 professionnels de l'événementiel en Belgique. Les résultats du moniteur de l'audience sont basés sur une enquête menée en décembre 2022 auprès de 1 000 Belges.

Centre de recherche Public Impact | La Haute Ecole KdG

En tant que chercheurs, nous voulons rendre la vie, le travail et le séjour dans les espaces sociaux urbains aussi agréables que possible pour les résidents, les entreprises et les visiteurs. Nous visons des événements et des rencontres dynamiques organisés par des entrepreneurs durables et inclusifs dans des villes et des lieux attrayants où chacun se sent bienvenu, en sécurité et engagé. À cette fin, nous menons des recherches scientifiques appliquées. En étudiant le comportement humain, les opportunités économiques et les innovations sociales, nous pouvons inspirer, guider et fournir aux professionnels de l'événementiel, aux entreprises et aux organisations publiques actives dans les différents secteurs des réunions des informations, des données et des outils. Nous partageons notre expertise avec les (futurs) professionnels, mais aussi avec les décideurs politiques et le grand public. Dans le cadre de nos activités de recherche, de services, de formation et de communication scientifique, nous privilégions les pollinisations croisées et les partenariats qui complètent et renforcent notre expertise.

www.publicimpact.be