Décisions comité de concertation du 17/11

La situation épidémiologique a conduit à des nouvelles décisions de comité de concertation. Cela signifie un renforcement des mesures de protection en général et dans le secteur des événements en particulier.

Quels sont les changements les plus importants à partir du 20 novembre ?

  • Une obligation générale de porter un masque buccal dans les zones accessibles au public lors de manifestations, quelle que soit leur taille, à l'intérieur comme à l'extérieur, dès l'âge de 10 ans.
  • Le masque buccal est également obligatoire lors de tous les événements où la CST est d’application.
  • Le CST peut également être utilisé librement pour des groupes de moins de 50 personnes, mais l'exigence du masque buccal demeure.
  • Pour les réunions privées les seuils sont baissés à 50 personnes à l’intérieur et 100 à l’extérieur. L’organisateur d’une réunion privée est autorisé à dépasser ces seuils moyennant l’utilisation du CST et le port du masque à condition qu’il en informe préalablement les participants.
  • Pour les événements publics les seuils minimaux sont aussi abaissés à 50 à l’intérieur et 100 à l’extérieur. Le port du masque reste obligatoire tant à l’intérieur et 100 que à l’extérieur, indépendamment de la taille de l’événement et de l’utilisation du CST. Les grands événements tels que les marchés de Noël, les fêtes de carnaval et les compétitions sportives sont soumis aux mêmes règles. En outre, la possibilité d’organiser des événements au moyen du CIRM/CERM et sans CST n’est plus autorisée.
  • Lorsqu’un événement est organisé dans un établissement ne relevant pas du secteur événementiel (tel qu’un café ou une discothèque), les règles relatives au CST et au port du masque sont les mêmes que celles qui s’appliquent aux événements publics.
  • Le masque peut être enlevé occasionnellement pour manger et boire. Il est hautement recommandé de respecter les règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne.
  • Les team buildings et fêtes d’entreprise en présentiel doivent suivre les mesures applicables aux secteurs d’activité qui y interviennent (par exemple HoReCa, sport, etc.).
  • En ce qui concerne la qualité de l'air, la norme reste fixée à 900 ppm. En cas de dépassement de la norme de 1200 ppm, un plan d'action doit être établi afin d'atteindre à nouveau la norme de 900 ppm. Il reste extrêmement important d'avoir une bonne ventilation de l'air et l'installation d'un système de désinfection et/ou de filtration de l'air est recommandée. L'installation d'un compteur de qualité de l'air (CO²) est bien sûr obligatoire.